Incendie au Portugal : "Ça ressemble à l'enfer", témoigne Simon, rescapé des flammes

Plus de 1 000 pompiers sont toujours mobilisés lundi au centre du Portugal pour maîtriser un gigantesque incendie de forêt qui a coûté la vie à au moins 62 personnes. Franceinfo a rencontré un rescapé qui décrit "l'enfer".

Le feu, qui s\'était déclaré samedi après-midi à Pedrogao Grande dans le centre du Portugal, continuait de faire rage, se propageant aux régions voisines de Castelo Branco et Coimbra. 
Le feu, qui s'était déclaré samedi après-midi à Pedrogao Grande dans le centre du Portugal, continuait de faire rage, se propageant aux régions voisines de Castelo Branco et Coimbra.  (MIGUEL RIOPA / AFP)
avatar
Elise DelèveRadio France

Mis à jour le
publié le

Le Portugal est en deuil après un gigantesque incendie de forêt qui a tué au moins 62 personnes. Plusieurs centaines de pompiers tentent toujours de maîtriser le feu et retrouver d'éventuelles autres victimes.

Incendie au Portugal : "Ca ressemble à l'enfer", témoigne Simon, rescapé des flammes

00:00-00:00

audio
vidéo

Simon a les yeux rouges lorsqu’il repense à cette journée. "Il y a souvent des feux ici. Mais cette fois, il s’est propagé et avant qu’on s’en rende compte, le village était cerné", témoigne le Britannique. Lui, sa femme et leurs deux enfants se sont installés il y a quatre ans. Dimanche 18 juin, quand les flammes ont commencé à dévorer leur maison, ils ont pris leur voiture et ont traversé la forêt enflammée.

"Je ne disais rien aux enfants, j’avais trop peur"

"Nous suivions un camion de pompier, se souvient Simon. C’était effrayant, il y avait beaucoup de vent, des pommes de pins tombaient, des bouts de bois brûlés nous barraient la route. Je ne disais rien aux enfants, j’avais trop peur. C’était le silence dans la voiture, j’entendais des prières à l’arrière."

>> EN IMAGES. Portugal : 12 photos pour comprendre l'ampleur de l'incendie meurtrier

Lorsque la situation se calme et qu’il en a l’autorisation, Simon retourne voir sa maison. Il n’en reste que la moitié. Dans les décombres, il réussit à sauver une bouteille de bon vin portugais et des bières. Il décide de les boire avec sa famille devant la chambre d’hôtel où ils sont réfugiés. Le feu n’est qu’à quelques kilomètres et dans leur verre, la cendre ne cesse de tomber. "Ca ressemble à l’enfer", dit le Britannique qui a décidé de repartir en Grande-Bretagne.

Incendie dans la région de Pedrogão Grande dans le centre du Portugal
Incendie dans la région de Pedrogão Grande dans le centre du Portugal (GOOGLE MAPS / FRANCEINFO)