François Hollande : "aucune concession" à la Turquie sur les droits de l'Homme

François Hollande a affirmé samedi qu'il n'entendait faire "aucune concession" à la Turquie sur les droits de l'Homme ou les visas en échange de garanties sur le contrôle des flux migratoires.

(François Hollande en conférence de presse à l'Elysée samedi 12 mars ©SIPA)
Radio France

Mis à jour le
publié le

François Hollande a affirmé samedi qu'il n'entendait faire "aucune concession " à la Turquie sur les droits de l'Homme ou les visas en échange de garanties sur le contrôle des flux migratoires, après une réunion avec une quinzaine de dirigeants sociaux-démocrates européens à l'Elysée.

"Il ne doit y avoir aucun concession en matière de droits de l'Homme ou de critères de libéralisation des visas", selon le président de la République.

La Turquie accueille actuellement quelque 2,7 millions de réfugiés syriens. François Hollande a rappelé que les négociations entre Ankara et les 28 pays membres de l'Union européenne doivent reprendre lors d'un sommet européen jeudi et vendredi prochain à Bruxelles.

Il a également rappelé l'importance de la protection des frontières extérieures de l'Europe: "Nous devons faire jouer le mécanisme de répartition et pour qu’il soit mis en œuvre rapidement, il faut protéger les frontières extérieures."

François Hollande évoque la question des réfugiés
--'--
--'--