VIDEO. Allemagne : l'instauration d'un salaire minimum réclamée par la gauche

Les législatives ont lieu dimanche outre-Rhin. Parmi les sujets qui ont animé la campagne électorale, celui du salaire minimum, qui pour le moment n'existe pas dans le pays.

Voir la vidéo
MARIE-PIERRE COURTELLEMONT et SAMUEL GUIBOUT - FRANCE 2
avatar
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Les grèves se sont multipliées en Allemagne au printemps 2013 pour obtenir des salaires plus élevés, au moment où le gouvernement d'Angela Merkel est sous la pression de ses partenaires pour relancer la croissance. Les salariés allemands ont subi plusieurs années de restriction qui ont stimulé la compétitivité du pays.

Dans la campagne électorale pour les législatives, qui auront lieu ce week-end, les trois principaux partis d'opposition ont plaidé pour un salaire minimum généralisé de 8,50 euros de l'heure. Il n'existe pas de salaire minimum en Allemagne, contrairement à la France. Un million et demi de salariés allemands travaillent pour moins de cinq euros de l'heure, le salaire minimum horaire brut (smic) étant de 9,43 euros de l'heure en France.

Si la coalition de centre-droit d'Angela Merkel est opposée à un salaire minimum de type smic, elle encourage l'introduction de salaires minimums par branche. En revanche, le parti de gauche Die Linke demande la mise en place de ce smic. Son président a reçu nos confrères de France 3.

 

Au salon de l'emploi de Rostock (Allemagne), le 18 Septembre 2013.
Au salon de l'emploi de Rostock (Allemagne), le 18 Septembre 2013. (BERND WUSTNECK / AFP)