La chancelière allemande, Angela Merkel, annonce son nouveau gouvernement

Ce nouveau gouvernement de "grande coalition" compte neuf ministres CDU-CSU (dont Merkel) et six ministres SPD.

La chancelière Angela Merkel, le 15 décembre 2013 à Berlin (Allemagne).
La chancelière Angela Merkel, le 15 décembre 2013 à Berlin (Allemagne). (JOHN MACDOUGALL / AFP)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

L'Allemagne a un nouveau gouvernement. Trois mois après les élections du 22 septembre, Angela Merkel a annoncé dimanche 15 décembre la composition de son gouvernement de "grande coalition", qui compte des ministres conservateurs (CDU-CSU) et sociaux-démocrates. La chancelière sera officiellement réélue mardi au Bundestag.

Francetv info vous présente ce nouvel exécutif de 15 ministres (en comptant Angela Merkel)

Les huit ministres de la CDU-CSU  

Sans surprise, Wolfgang Schäuble est reconduit au ministère des Finances. Son nom "est associé à la stabilité de l'euro et à la politique qui l'accompagne, et à tout ce qui est important en Europe", a affirmé la chancelière. Ursula von der Leyen, ancienne ministre de l'Emploi, devient la première femme à occuper le poste de ministre de la Défense.

L'ancien ministre de la Défense, Thomas de Maizière, passe lui à l'Intérieur, un poste qu'il a déjà occupé, qu'il connaît bien et qu'il apprécie. Hermann Gröhe, l'ancien secrétaire général de la CDU, va prendre en charge le ministère de la Santé, alors que Joanna Wanka reste ministre de l'Education. Peter Altmaier, remplacé par une sociale-démocrate à l'Environnement, devient ministre chargé de la Chancellerie.

Enfin, le parti frère bavarois de la CDU, la CSU, obtient deux portefeuilles : son secrétaire général Alexander Dobrindt prend la tête d'un ministère des Transports et des Infrastructures numériques et Hans-Peter Friedrich, ministre de l'Intérieur sortant, est nommé à l'Agriculture.

Les six ministres du SPD

Leader du SPD et principal rival d'Angela Merkel, Sigmar Gabriel sera ministre de l'Economie et de l'Energie et vice-chancelier. Les autres ministres sociaux-démocrates sont le ministre des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier, la ministre du Travail, Andrea Nahles, la ministre de la Justice, Heiko Maas, la ministre de la Famille, Manuela Schweisig, et la ministre de l'Environnement, Barbara Hendricks.

Andrea Nahles aura la charge de mettre en œuvre la principale revendication du SPD : la création d'un salaire minimum généralisé en Allemagne, qui devrait tourner autour de 8,50 euros de l'heure. Cette mesure figure en effet au programme de gouvernement de la coalition.