Allemagne : Angela Merkel sous pression après la percée de la droite populiste

Le parti qui n'existait pas il y a trois ans encore, fait son entrée dans les parlements régionaux.

Voir la vidéo
France 2

Mis à jour le , publié le

La percée de l'AfD, Alternative pour l'Allemagne, est historique lors des élections régionales dans 3 länder, dimanche 13 mars en Allemagne. Le parti populiste anti-immigration et anti-Euro est désormais représenté dans huit des seize États-régions du pays. Le parti a notamment axé sa campagne contre la politique d'accueil des migrants menée par Angela Merkel.

Pas de changement de politique

"C'est la politique catastrophique d'Angela Merkel qui a ouvert les yeux des gens", explique Frauke Petry, présidente de l'AfD. En Saxe-Anhalt, région sinistrée de l'est du pays, l'AfD obtient 24% des voix. Mais le parti populiste progresse également à l'ouest, à plus de 10% dans des régions beaucoup plus prospères.
Malgré ses résultats, la chancelière allemande dit ne pas vouloir changer sa politique migratoire. Au pouvoir depuis plus de 10 ans, Angela Merkel sait qu'elle devra vite rassurer l'opinion publique, sous peine de voir l'extrême droite progresser encore.

 

Le JT
Les autres sujets du JT
La chancelière allemande, Angela Merkel, le 17 juillet 2015 à Berlin (Allemagne).
La chancelière allemande, Angela Merkel, le 17 juillet 2015 à Berlin (Allemagne). (AXEL SCHMIDT / REUTERS)