EDF : la Suisse veut la fermeture de la centrale de Bugey

La ville de Genève, proche de cette centrale de l'Ain, vient de porter plainte pour mise en danger et pollution des eaux.

Voir la vidéo
France 3

Mis à jour le , publié le

À Saint Vulbas (Ain), on trouve des équipements en nombre conséquent pour une commune de 1082 habitants. "Il y avait un restaurant, une piscine, un boulodrome, un court de tennis couvert. Aucune commune ne peut se payer ce genre d'équipements sans une grosse contribution, d'EDF en l'occurrence", raconte Alain Cuny. On trouve aussi deux gymnases, et un centre de congrès international, car la centrale nucléaire de Bugey est généreuse avec Saint Vulbas : 10 millions d'euros de budget, soit dix fois plus que la moyenne des villages de cette taille.

Des habitants portent plainte

Partout, des panneaux signalent des travaux d'agrandissement. Cependant, la ville suisse de Genève a porté plainte pour mise en danger et pollution des eaux, tout comme quatre habitants, dont Alain Cuny. "Cette centrale est devenue hyper dangereuse, donc est-ce qu'on peut mettre en balance l'économie et la vie et la santé des citoyens ? Je pense qu'il n'y a pas photo", défend-t-il. Le maire de la ville refuse de parler de ce sujet devant une caméra. Ancien salarié d'EDF, il préfère la neutralité. Les habitants sont dans l'ensemble favorables au nucléaire, qui fait vivre l'économie locale.

Le JT
Les autres sujets du JT
La centrale nucléaire du Bugey (Ain), le 20 mars 2010.
La centrale nucléaire du Bugey (Ain), le 20 mars 2010. (CITIZENSIDE / AFP)