DIRECT. Des débris du vol MS804 d'EgyptAir repêchés en mer

Des sièges et des valises ont été repêchés au large des côtes égyptiennes au lendemain du crash de l'Airbus A320 Paris-Le Caire qui s'est abîmé en mer dans des circonstances toujours mystérieuses.

Une image transmise par l\'armée égyptienne des recherches des débris de l\'avion d\'EgyptAir le 20 mai 2016 en Méditerranée.
Une image transmise par l'armée égyptienne des recherches des débris de l'avion d'EgyptAir le 20 mai 2016 en Méditerranée. (ARMEE EGYPTIENNE / AFP)

Mis à jour le
publié le

Ce qu'il faut savoir

Les premiers débris du vol MS804 d'EgyptAir ont été découverts. Des sièges d'avion et des valises ont été repêchés vendredi 20 mai  au large des côtes égyptiennes au lendemain du crash de l'Airbus A320 Paris-Le Caire qui s'est abîmé en mer dans des circonstances toujours mystérieuses. Suivez la situation en direct sur francetv info.

Opérations de recherche intensives. La France a dépêché un avion de reconnaissance maritime et un patrouilleur de haute mer dans la zone présumée de crash. Le navire est doté d'équipements utiles pour la recherche des boîtes noires. Il devrait arriver dimanche ou lundi. L'Egypte, la Grèce ainsi que d'autres pays participent aux opérations.

La thèse de l'attentat envisagée. Grâce aux premiers débris retrouvés, les autorités espèrent comprendre comment le vol a brusquement disparu des écrans radar alors qu'il survolait, sans problème apparent et dans un ciel clair, la Méditerranée orientale. L'hypothèse d'un attentat est sérieusement envisagée par l'Egypte et des experts en raison de l'absence totale de message de détresse émis par l'équipage avant la chute brutale de l'appareil.

Des enquêteurs français sur place. La France a envoyé au Caire trois enquêteurs du Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA) accompagnés d'un conseiller technique d'Airbus pour participer à l'enquête.  Des vérifications de sécurité sont également menées à Roissy, d'où est parti l'A320 mercredi soir. 

Les proches des victimes pris en charge au Caire. L'avion transportait 66 personnes et parmi les 56 passagers, figuraient 30 Egyptiens et 15 Français, un petit garçon et deux bébés. Leurs proches ont été accueillis dans un hôtel près de l'aéroport du Caire où des responsables d'EgyptAir les ont informés des derniers développements

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #EGYPTAIR

23h00 : Le site spécialisé The Aviation Herald affirme que trois sources lui ont communiqué les contenus de ces messages émis automatiquement par l'avion dans les toutes dernières minutes de vol.

23h27 : Bonsoir et merci @anonyme, vous me donnez justement l'occasion d'en parler. Pour le moment, seul CNN donne cette information, via une source égyptienne. C'est ce que montreraient les données envoyées par l'ACARS (Aircraft Communication Addressing and Reporting System), le système de communications codées entre un avion et une station au sol.

22h36 : Un journaliste de France 2 a pu survoler la zone de recherche avec les militaires français. Il explique avoir été impressionné par le nombre de bateaux et d'avions, mais aussi par "la quantité de débris qui flottent à la surface".


17h33 : La compagnie aérienne EgyptAir annonce sur Twitter que l'armée et la marine égyptienne ont trouvé de nouveaux débris du vol MS804 disparu hier matin.

16h07 : Un satellite de l'Agence spatiale européenne a détecté une possible nappe de pétrole dans la Méditerranée, à proximité de l'endroit où le vol MS804 d'EgyptAir a disparu jeudi matin.

13h23 : Les premiers débris retrouvés de l'avion d'EgyptAir sont un "membre humain, deux sièges et une ou plusieurs valises", annonce le ministre grec de la Défense, Panos Kammenos, qui a reçu ces informations des autorités égyptiennes.

12h33 : Pourquoi le vol MS804 d'EgyptAir a-t-il disparu ? Plus de 24 heures après le drame, les enquêteurs ignorent encore les causes de l'accident. Francetv info passe en revue les trois hypothèses envisagées pour l'expliquer.


11h30 : Toujours aucune, @anonyme, comme le constate ce bon connaisseur des réseaux jihadistes. Encore une fois, restons prudents sur les causes du drame.

11h30 : Toujours aucune revendication de terroriste ?

11h27 : "Des avions et des navires de l'armée ont trouvé des effets personnels des passagers et des débris de l'appareil à 290 km au nord d'Alexandrie (...). Les recherches se poursuivent et nous sommes en train de retirer de l'eau tout ce que nous trouvons."

L'armée égyptienne a publié un communiqué sur sa page Facebook, citée par un journaliste de Radio France. Elle affirme avoir retrouvé des débris de l'A320.

11h22 : Voici une vidéo d'un navire de la marine égyptienne, pendant les recherches menées en Méditerranée.



AP

11h22 : Le président égyptien Abdel Fattah Al-Sissi présente ses condoléances aux familles des victimes du vol EgyptAir entre Paris et Le Caire, après le communiqué de l'armée sur la possible découverte de débris de l'appareil.

11h04 : L'armée dit avoir récupéré des effets appartenant à des passagers, selon la télévision égyptienne. Les débris auraient été découverts à 290 km au nord du port d'Alexandrie. Les boîtes noires n'ont pas encore été localisées, toujours selon la même source.

10h59 : L'armée égyptienne annonce avoir trouvé des débris de l'Airbus d'EgyptAir. Prudence, toutefois, car une information similaire de la compagnie, hier, avait été ensuite démentie.

10h43 : Ces images de l'armée égyptienne montrent les recherches en cours en Méditerranée, afin de localiser des débris de l'A320 disparu.





HO / AFP EGYPTIAN DEFENCE MINISTRY / AFP

10h25 : Bonjour @wahrani. Toujours aucune nouvelle de l'appareil, malgré les recherches engagées dans le secteur présumé de sa disparition. Trois agents du BEA et un conseiller technique d'Airbus sont arrivés au Caire, mais ils attendent que les premiers débris soient localisés. Il faut malheureusement patienter.

08h59 : "Nous voulons la vérité, toute la vérité", a déclaré le ministre des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault, invité ce matin des "4 Vérités", sur France 2. Pour l'heure, "il n'y a absolument aucune indication" sur les causes de la disparition de l'A320.

FRANCE 2

07h49 : "Il faut trouver ces débris, les analyser, et les boîtes noires, car nous voulons la vérité, toute la vérité (...). Il faut être prudent à ce stade, j'ai eu mon homologue égyptien deux fois au téléphone hier, il ne m'a pas dit [que la piste terroriste était privilégiée], il m'a dit simplement que toutes les hypothèses devaient être examinées."

Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, évoque les recherches de l'A320 disparu, sur France 2.

07h40 : Un avion Atlantique 2 s'est posé en Crête il y a quelques minutes, indique notre confrère de France 2 François Beaudonnet. Cet appareil de 46 tonnes et 30 mètres de long va ratisser une zone qui lui sera attribuée par les autorités égyptiennes. Hier, un Falcon 50 français avait fait la même chose, sans succès.

06h33 : Sans surprise, la plupart des quotidiens nationaux consacrent leur une à la disparition de l'A320 entre Paris et Le Caire. "Silence radio", titre Libération. Pour La Croix, voici "le temps de l'enquête". Le Figaro évoque "la piste de l'attentat".




06h17 : Trois enquêteurs français et un conseiller technique d'Airbus sont partis au Caire pour participer aux investigations, après la disparition de l'avion d'EgyptAir. L'A320 n'a toujours pas été retrouvé. Les recherches se poursuivent.