Des milliers d'Islandais se convertissent au zuisme, une religion vieille de 4 000 ans

Près de 1% des habitants de l'île se sont convertis au zuisme, un culte sumérien. L'objectif : dénoncer par l'absurde un impôt pour financer les religions.

Reyjkjavik, la capitale de l'Islande, le 15 octobre 2015.
Reyjkjavik, la capitale de l'Islande, le 15 octobre 2015. (TIM GRAHAM / ROBERT HARDING HERITAGE / AFP)
avatar
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Les adeptes de Zou, le dieu ailé à tête de lion, sont de plus en plus nombreux en Islande. Plus de 3 500 habitants se sont convertis au zuisme ces deux dernières semaines, rapporte l'hedbomadaire Courrier international, mercredi 9 décembre. Soit 1% de la population totale de l'île.

Ce mouvement de conversion soudain à un culte sumérien vieux de plus de 4 000 ans est en réalité une stratégie par l'absurde pour dénoncer le système de redevance qui permet le financement des religions dans le pays.

En Islande, en effet, les citoyens doivent payer pour financer les églises reconnues par l'Etat. "Il est impossible de ne pas adhérer, explique Sveinn Thorhallsson, un porte-parole zuiste, au Guardian (en anglais)Ceux qui ne déclarent pas une religion ou appartiennent à une religion non reconnue par l'Etat paient juste plus d'impôts." Le montant de ces redevances pour le budget 2016 est de 73 euros par habitant, précise le quotidien britannique.

L'impôt pour les religions rendu aux nouveaux fidèles

Or l'église zuiste, reconnue par l'Etat islandais en 2013, reçoit des fonds issus de cette redevance et ses responsables ont annoncé leur volonté de les redistribuer à leurs nouveaux fidèles. Autrement dit : de leur rendre les impôts qu'ils ont payés.

Ils promettent d'autodissoudre leur mouvement si le système de redevance est aboli. Parmi les nouveaux convertis, on trouve ainsi des militants du Parti pirate islandais. "Un des conseillers municipaux de Reykjavik, affilié à ce parti, a exprimé son soutien à cette religion, rapporte Island Magazine. Pour lui, [cette opération de conversion massive] est un bon exemple de 'hacking du système'."