La crise n'épargne personne. La Fondation Nobel a annoncé, lundi 11 juin, que les lauréats des prestigieux prix Nobel en 2012, décernés en octobre, recevraient une dotation pécuniaire inférieure de 20% à celle allouée à leurs prédécesseurs. "Le conseil de direction de la Fondation Nobel a fixé le montant de la rémunération des prix Nobel 2012 à 8 millions de couronnes (900 000 euros) par prix." La Fondation rappelle que la récompense était de 10 millions de couronnes depuis 2001.

La raison de cette révision à la baisse "est une mesure nécessaire pour éviter de mettre en péril le capital de la Fondation sur le long terme" compte tenu de la crise financière. La dotation de ces prix de médecine, physique, chimie, littérature, paix et économie est en effet prélevée sur les rendements du capital laissé à cet effet par le physicien suédois Alfred Nobel, fondateur des prix, en 1901.

Corrigé de l'inflation, le montant de 8 millions de couronnes attribué à chaque prix 2012 est équivalent aux 150 782 couronnes remises aux premiers lauréats des prestigieux prix en 1901, selon le président de la Fondation, Lars Heikensten. Ce dernier souligne cependant que "la valeur est avant tout dans le fait qu'il s'agit d'un prix absolument unique".