Crise des migrants : l'accord conclu entre l'Union européenne et la Turquie est entré en vigueur

Baptisé "l'accord de la honte" par les ONG, il prévoit de renvoyer à la frontière toutes les personnes entrées illégalement sur les îles grecques.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Mis à jour le , publié le

Ce dimanche, l'accord conclu entre l'Union européenne et la Turquie pour tenter de stopper l'afflux de migrants en Europe est entré en vigueur. Il prévoit notamment la reconduite à la frontière de toutes les personnes entrées illégalement sur les îles grecques. La nuit dernière, un groupe de migrants voulait arriver en Europe avant l'aube de peur d'être renvoyés en Turquie. Alors, ils sont montés trop nombreux dans un mauvais canot. Le coeur d'un homme n'a pas tenu.

Le cas des migrants économiques

En une nuit, 875 nouveaux réfugiés sont arrivés à Lesbos, en Grèce. Tous craignent le nouvel accord conclu entre l'Europe et la Turquie. "On espère qu'ils ne vont pas appliquer l'accord. On espère que l'on va rester en Europe, mais on ne sait pas", explique Bachir, un réfugié syrien. Dès ce dimanche, la Turquie devrait reprendre les migrants qui n'ont pas le droit à l'asile en Europe, en clair les migrants économiques, mais pour cela il faut pouvoir traiter le cas de chacun. Lesbos ne dispose que d'un centre. L'Europe a promis d'envoyer 4 000 fonctionnaires en Grèce, mais les organisations humanitaires dénoncent d'un accord européen impraticable.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des réfugiés syriens arrivent de Turquie sur l'île grecque de Lesbos, le 18 mars 2016.
Des réfugiés syriens arrivent de Turquie sur l'île grecque de Lesbos, le 18 mars 2016. (GUILLAUME PINON / NURPHOTO / AFP)