Manifestation monstre pour l'indépendance de la Catalogne à Barcelone

Entre 500 000 et 1,8 million de personnes ont défilé pour réclamer un référendum sur l'indépendance de la région.

Des manifestants catalans dans les rues de Barcelone (Espagne), le 11 septembre 2014.
Des manifestants catalans dans les rues de Barcelone (Espagne), le 11 septembre 2014. (QUIQUE GARCIA / AFP)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Ils sont descendus dans la rue pour réclamer un référendum sur l'indépendance de la Catalogne. Près de 1,8 million de personnes ont défilé jeudi 11 septembre à Barcelone (Espagne) pour la "Diada", la "journée nationale" de Catalogne, a annoncé la mairie de la deuxième ville du pays.

De son côté, le gouvernement espagnol a donné une estimation bien inférieure : entre 470 000 et 520 000 manifestants. Une bataille de chiffres qui n'a rien d'étonnant puisque Barcelone est dirigée par la coalition nationaliste CiU du président catalan Artur Mas. Lequel a averti Madrid qu'il ne pourrait "pas empêcher éternellement la Catalogne de se prononcer sur son avenir".

Deux rues noires de monde pour former un V

Contrairement au gouvernement britannique, qui a autorisé le référendum écossais, prévu dans une semaine, l'exécutif espagnol refuse tout référendum régional d'autodétermination, invoquant la Constitution. Une foule immense a envahi les grandes avenues de la ville, formant un V (comme "voter"), pour réclamer le droit d'organiser le 9 novembre un référendum.

A l'heure dite, les colonnes de manifestants portant des tee-shirts rouges ou jaunes se sont alignés en longues files, sur deux grandes avenues de la seconde ville d'Espagne, pour former une immense oriflamme humaine aux couleurs du drapeau catalan. Par endroits, ils formaient les pyramides humaines traditionnelles, les "castells", en montant sur les épaules les uns des autres, tandis que montait la clameur : "In, Inde, Independencia".

Une région qui produit un cinquième de la richesse espagnole

Pour l'occasion, les associations indépendantistes avaient affrété 15 000 autocars pour acheminer les militants de toute la région à Barcelone et permettre ainsi cette vaste démonstration de force.

Fiers de leur langue et de leur culture, nombre des 7,5 millions de Catalans pensent que le gouvernement central ne les respecte pas. Cette région, qui produit un cinquième de la richesse de l'Espagne, n'a pas accepté que le Tribunal constitutionnel la prive de son statut de nation en 2010, en réduisant fortement l'autonomie dont elle jouissait.