VIDEO. Au Royaume-Uni, la campagne entre "pro-Brexit" et "anti-Brexit" a démarré

Après l'accord sur le statut dérogatoire de la Grande-Bretagne obtenu, David Cameron a annoncé la tenue du référendum le 23 juin.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

Le référendum sur le maintien de la Grande-Bretagne dans l'Union européenne se tiendra le 23 juin 2016. Pour David Cameron, quatre mois à haut risque débutent, puisqu'il doit sortir politiquement gagnant de ce bras de fer avec Bruxelles. Pour cela, le Premier ministre britannique va devoir convaincre ses administrés, très divisés sur la question.

Des électeurs indécis

Ils savent que rien n’est joué. Malgré l'accord conclu hier à Bruxelles, les partisans de l'Europe commencent la campagne en vue du référendum. "Moi je n'ai jamais trouvé qu'il y a beaucoup de choses à renégocier avec l'Union européenne, mais enfin, tout est bon à prendre si ça peut permettre à David Cameron de se représenter devant le peuple britannique", affirme Fiona Eliott, militante pro-européenne.

Ces derniers mois, le Premier ministre avait laissé planer le doute sur ses intentions, maniant la fermeté voire la menace envers l'Europe. Maintenant, il affirme que le Royaume-Uni serait moins en sécurité et mettrait son économie en danger. À ce jour, les sondages sont au coude à coude, avec une part importante d'électeurs indécis.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une Britannique partisane de la sortie du Royaume-Uni de l'UE, en marge d'une réunion publique à Londres, le 19 février 2016.
Une Britannique partisane de la sortie du Royaume-Uni de l'UE, en marge d'une réunion publique à Londres, le 19 février 2016. (MAXPPP)