Berlinale : l'Ours d'or du meilleur film pour un documentaire sur les réfugiés

A Berlin, l'Ours d'or revient à Fuocoammare, documentaire sur les réfugiés de Gianfranco Rosi. La Française Mia Hansen-Love repart avec l'Ours d'argent du meilleur réalisateur.

(Le réalisateur Gianfranco Rosi récompensé de l'Ours d'or pour son film Fuocoammare © Fabrizio Bensch / Reuters)
Radio France

Mis à jour le
publié le

C'est un choix engagé qu'a délivré samedi soir le jury de la Berlinale. Il a descerné l'Ours d'or à un documentaire sur les réfugiés, Fuocoammare de Gianfranco Rosi. Ce film, sans voix off  ni commentaires, montre la vie quotidienne à Lampedusa, avec d'un côté les habitants, et de l'autre les migrants. Ils sont des milliers à débarquer chaque année sur cette petite île du Sud de l'Italie, quand ils ne perdent pas la vie dans la traversée de la Méditerranée.

"Il n'est pas normal que des gens meurent en traversant la mer pour échapper à des tragédies ", a réagi Gianfranco Rosi après avoir reçu son prix. Une récompense qu'il dédie aux "gens de Lampedusa ".

 

Un Ours d'argent pour une Française

Dans le palmarès de cette 66e édition du festival du film de Berlin, il y aussi une Française: Mia Hansen-Love. Elle a reçu l'Ours d'argent du meilleur réalisateur pour son film l'Avenir.  C'est son cinquième long métrage et il met en scène un professeur de philosophie interprétée par Isabelle Huppert. Elle découvre une nouvelle liberté après le départ de son mari.  

"Recevoir ce prix, c'est vraiment un cadeau" (Mia Hansen-Love)
--'--
--'--

L'Ours d'argent de la meilleure actrice revient lui à la Danoise Trine Dyrholm pour Kollektivet  de Thomas vinterberg. Enfin, l'Ours d'argent du meilleur acteur est attribué au Tunisien Majd Mastoura pour Hedi , de Mohamed Ben Attia.