Un ordinateur retrouvé dans une poubelle livre le "testament" d'Ibrahim El Bakraoui

Avant de passer à l'acte, le kamikaze de l'aéroport de Bruxelles a affirmé "ne plus savoir quoi faire" et agir "dans la précipitation" depuis l'arrestation de Salah Abdeslam.

Ibrahim El Barkaoui est l'un des kamikazes qui se sont fait exploser à l'aéroport de Bruxelles mardi 22 mars.
Ibrahim El Barkaoui est l'un des kamikazes qui se sont fait exploser à l'aéroport de Bruxelles mardi 22 mars. (INTERPOL / AFP)
avatar
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Ibrahim El Bakraoui, l'un des deux kamikazes qui se sont fait exploser à l'aéroport de Bruxelles, a abandonné un ordinateur contenant son "testament" dans une poubelle, a indiqué le procureur fédéral belge, Frédéric Van Leeuw, au cours d'une conférence de presse. Dans ce "testament", dont le procureur n'a pas précisé la forme, Ibrahim El Bakraoui affirme "ne plus savoir quoi faire" et être "dans la précipitation" car il est "recherché de partout". Il dit également ne pas vouloir subir le même sort que Salah Abdeslam et finir dans une cellule.

Des explosifs retrouvés lors de perquisitions

La journaliste Audrey Goutard de France 2 explique que "dans cet enregistrement, Ibrahim El Bakraoui s'ardresse à sa maman, à son cousin, il se présente clairement, le ton est anxieux et les propos aussi :  'je suis perdu, je ne sais pas quoi faire', 'ça va mal finir' 'ici je ne suis en plus sécurité, je vais me faire prendre moi aussi, je suis recherché partout'." La journaliste précise que ce ton est inhabituel et qu'il ny' a aucune revendication, aucune référence au groupe Etat islamique.

Voir la vidéo

L'ordinateur a été retrouvé dans une poubelle de la rue de la commune bruxelloise de Schaerbeek où la police a mené une série de perquisitions mardi. Ces perquisitions ont permis de découvrir "15 kg d'explosif de type TATP, 150 litres d'acétone, 30 litres d'eau oxygénée, des détonateurs, une valise remplie de clous et de vis ainsi que du matériel destiné à confectionner des engins explosifs", a précisé le procureur belge.

Les frères El Bakroui ont été formellement identifiés, grâce à leurs empreintes digitales, comme auteurs des attentats de Bruxelles. Ibrahim a déclenché sa bombe à l'aéroport de Bruxelles, tandis que son frère Khalid s'est fait exploser dans le métro.