Reda Kriket arrêté : retour sur le démantèlement d'un nouveau réseau franco-belge

Reda Kriket a été arrêté cette semaine. Avec lui, c'est une nouvelle cellule terroriste franco-belge qui semble avoir été démantelée.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

Reda Kriket, délinquant en Europe et ancien jihadiste en Syrie a été arrêté. Faisait-il partie d'une autre cellule franco-belge qui préparait des attentats ? Interrogé pendant plusieurs heures après son arrestation, Reda Kriket mène d'abord les enquêteurs jusqu'à une planque à Argenteuil. À l'intérieur, un arsenal : cinq kalachnikov, sept armes de poing et des produits chimiques permettant de fabriquer des explosifs.

La langue française

Reda Kriket est un délinquant au service d'organisations terroristes. Il faisait partie depuis plusieurs années du groupe de voleurs qui finançait une filière de jihadistes. Il multipliait les allers-retours entre France et Belgique. Trois de ses complices ont été arrêtés à Bruxelles. C'est donc le démantèlement d'une nouvelle cellule terroriste, de nouveau franco-belge, et cela s'explique notamment par la proximité linguistique. "Proximité linguistique qui fait qu'une fois qu'ils se retrouvent en masse en Irak ou en Syrie, les gens de Daech vont les grouper dans les mêmes camps", explique Claude Moniquet, spécialiste du renseignement. Proximité qui semble s'être poursuivie sur le sol européen.

Le JT
Les autres sujets du JT
Photo non datée de Reda Kriket, diffusée en novembre 2015 dans le cadre de l'enquête sur les attentats de Paris. 
Photo non datée de Reda Kriket, diffusée en novembre 2015 dans le cadre de l'enquête sur les attentats de Paris.  (DR)