Les attentats à Bruxelles sont-ils une riposte à l'arrestation de Salah Abdeslam ?

Claude Moniquet, expert en terrorisme décrypte les attentats survenus en Belgique ce mardi 22 mars.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Mis à jour le , publié le

Pour l'expert Claude Moniquet, les attentats perpétrés ce mardi 22 mars ne sont pas une riposte à l'arrestation de Salah Abdeslam. "Un attentat multi-cible avec plusieurs modes opératoires se prépare sur des semaines, parfois même sur des mois", assure-t-il. "Ils n'ont pas pu le préparer en quatre jours."

"Ils auraient accéléré le tempo"

Selon lui, l'arrestation de Salah Abdeslam a pu en revanche accélérer les choses. "Il est possible que cet attentat était prévu pour se produire plus tard. (...) L'arrestation de Salah a pu faire croire aux terroristes que soit il risquait de parler, soit l'exploitation de la téléphonie et de notes saisies sur lui allait conduire les enquêteurs sur leurs pistes. Et donc ils auraient accéléré le tempo", ajoute Claude Moniquet. Pour lui, ce n'est pas une surprise que la Belgique soit devenue une cible.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un périmètre de sécurité a été installé près de la station de métro de Maelbeek, à Bruxelles (Belgique), où une explosion a fait plusieurs morts, mardi 22 mars 2016.
Un périmètre de sécurité a été installé près de la station de métro de Maelbeek, à Bruxelles (Belgique), où une explosion a fait plusieurs morts, mardi 22 mars 2016. (EMMANUEL DUNAND / AFP)