Attentats en Belgique : l'aéroport Zaventem restera fermé mercredi

La décision a été prise après les explosions qui ont retenti à l'aéroport Zaventem de Bruxelles et dans une station de métro. 

Des agents des douanes françaises surveillent la gare du Nord, le 17 mars 2016.
Des agents des douanes françaises surveillent la gare du Nord, le 17 mars 2016. (LIONEL BONAVENTURE / AFP)

Mis à jour le , publié le

Les transports belges et européens fonctionnent au ralenti, après les attentats qui ont frappé Bruxelles, mardi 22 mars, dans un aéroport et une station de métro. Francetv info fait le point sur les perturbations.

Thalys et Eurostar reprennent très lentement du service

Thalys prévoit la circulation exceptionnelle de quatre trains entre Paris et Bruxelles uniquement. De Paris, un départ à 17h16 et un départ à 19h13 sont prévus mardi soir, depuis la gare du Nord. En Belgique, un départ à 19h13 et un autre à 21h57 sont prévus depuis Bruxelles Midi. L'accès à la gare de Bruxelles Midi est restreint à une seule entrée, place Horta. Mais ces trains risquent d'être surchargés, prévient Thalys, qui recommande aux voyageurs de reporter leurs déplacements, y compris ceux prévus mercredi.

Les trains Eurostar reprennent eux aussi très progressivement leur circulation entre Londres St Pancras et Bruxelles Midi, via Lille Europe. Eurostar recommande "de ne pas voyager", demande aux passagers d'être présents au moins une heure avant le départ du train. La société propose en outre l'échange gratuit des billets.

Les bus et trams bruxellois repartent

Toute la journée, les tram, bus et métro sont restés à l'arrêt. Seules certains lignes ont repris, en fin d'après-midi, a annoncé la Stib. La société de transport a publié un plan indiquant les seules lignes qui ont repris du service.

L'aéroport de Bruxelles restera fermé mercredi

L'aéroport international de Bruxelles-Zaventem, où ont eu lieu les premières explosions mardi matin, restera fermé toute la journée mercredi, selon le PDG de la compagnie qui l'exploite.

Renforcement de la sécurité dans les pays voisins

De Londres à Rome (Italie), les gouvernements européens ont presque tous relevé leur vigilance antiterroriste et accru la protection de certains sites, comme les gares, les aéroports, les stations de métro ou les centrales nucléaires. Les mesures de sécurité ont été renforcées dans plusieurs aéroports européens. 

A Roissy, "le dispositif de prévention et de sécurisation est en cours de déploiement sur chacun des huit terminaux de l'aéroport et dans les deux gares, avec contrôles des trains en provenance de Bruxelles et mobilisation d'équipes cynophiles", explique une source aéroportuaire, précisant qu'une demi-compagnie de CRS devait être mobilisée en renfort. L'aéroport londonien de Gatwick et celui de Francfort ont aussi mis en place des mesures

La France, l'Allemagne et les Pays-Bas ont aussi renforcé les contrôles de leurs frontières avec la Belgique. En France, le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, prévoit de déployer 1 600 policiers et gendarmes supplémentaires. 

Les contrôles aux péages routiers ont aussi été renforcés en région parisienne. Tout en "déconseillant de se rendre à Bruxelles", le Premier ministre néerlandais Mark Rutte a évoqué "un renforcement des patrouilles dans les aéroports et dans certaines gares, surtout où les trains internationaux passent".