Comment raconter les attentats aux enfants ?

Il n'est pas évident de trouver les mots à adresser aux enfants face à une telle violence. France 2 vous donne des éléments de réponse.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

Dire ou taire, montrer ou cacher, quand avec les attentats le sujet tourne à l'horreur, il n'est pas facile pour les familles de trouver les bons mots avec les enfants. "On place le terroriste comme le méchant [...], mais c'est vrai que c'est très compliqué de leur en parler", explique un père.

Répondre avec des mots simples

Comment s'y prendre pour informer les plus jeunes ? Un journal pour enfants a choisi de parler de tout : jihad, terrorisme, kamikaze... Tout est expliqué, mais avec des mots bien choisis. "La meilleure chose à faire c'est de les intéresser au sujet et de susciter les questions. Se mettre vraiment à leur niveau, répondre avec des mots simples, donner des explications, ne pas mentir", explique François Dufour, rédacteur en chef de Mon Quotidien.

Depuis les attentats de novembre 2015, les enseignants sont formés pour aborder ces sujets, même avec les plus jeunes. France 2 a rencontré Marcel Rufo, un pédopsychiatre. Pour lui, l'important est avant tout de rester positif dans ses propos. Des fiches-conseils sont à disposition sur le site Eduscol.

Le JT
Les autres sujets du JT
L'aéroport de Bruxelles (Belgique) a été touché par un double attentat-suicide, le 22 mars 2016.
L'aéroport de Bruxelles (Belgique) a été touché par un double attentat-suicide, le 22 mars 2016. (IRINA KALASHNIKOVA / RIA NOVOSTI / AFP)