Attentats de Bruxelles : un engin explosif et un drapeau de l'Etat islamique découverts lors de perquisitions à Schaerbeek

Le parquet fédéral a donné de nouvelles informations sur les perquisitions menées après les attentats de Bruxelles (Belgique).

Des policiers belges à Schaerbeek (Belgique), le 22 mars 2016.
Des policiers belges à Schaerbeek (Belgique), le 22 mars 2016. (PATRIK STOLLARZ / AFP)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

L'enquête sur les attentats de Bruxelles s'accélère. Des perquisitions à Schaerbeek, une commune de l'agglomération bruxelloise, ont permis la découverte "d'un engin explosif contentant entre autre des clous", "des produits chimiques et un drapeau de l'Etat islamique", a indiqué mardi 22 mars le parquet fédéral belge.

Sur place, un journaliste belge donne quelques précisions sur cette perquisition.

"Plusieurs témoins sont également entendus"

"Diverses perquisitions sont en cours à plusieurs endroits du pays, plusieurs témoins sont également entendus", avait précisé un peu plus tôt le procureur Frédéric Van Leeuw lors d'une conférence de presse, expliquant que trois juges d'instruction antiterroristes étaient mobilisés pour l'enquête. Les attentats ont fait une trentaine de morts et plus de 200 blessés dans le métro et à l'aéroport international de Bruxelles.

Ce n'est pas la première fois que la commune de Schaerbeek apparaît dans une enquête terroriste. Au lendemain des attentats de novembre à Paris, Salah Abdeslam avait été déposé dans cette ville. Les enquêteurs y avaient retrouvé la trace de ce suspect-clé dans un appartement de cette commune de l'agglomération bruxelloise.