Attentats de Bruxelles : quatre jours après, les habitants restent prudents

À Bruxelles, les rues sont presque vides en ce samedi 26 mars, près de quatre jours après les attentats.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Mis à jour le , publié le

Ces derniers jours, les polices française et belge ont multiplié les opérations contre le réseau jihadiste à l'origine des attentats de Bruxelles et Paris. Il serait à ce jour "quasiment anéanti", selon François Hollande. À Bruxelles, les habitants restent tout de même prudents. Ce samedi 26 mars, la vie reprend doucement dans la capitale belge, même si les rues sont plus vides que d'habitude.

"J'ai toujours peur"

Les Bruxellois tentent d'oublier les attentats. Les touristes aussi sont peu nombreux sur la Grand-Place, habituellement noir de monde. Depuis les attentats du 22 mars, les contrôles sont permanents, les perquisitions quasi quotidiennes. "J'ai toujours peur", confie une femme. Plus de 500 policiers ont été appelés en renfort dans le centre de la ville pour ce week-end pascal où dimanche un grand rassemblement est organisé en hommage aux victimes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un drapeau belge marqué de "Nous sommes tous Bruxelles" est déposé sur le mémorial improvisé, place de la Bourse à Bruxelles, après les attentats qui ont frappé la capitale belge mardi 22 mars 2016.
Un drapeau belge marqué de "Nous sommes tous Bruxelles" est déposé sur le mémorial improvisé, place de la Bourse à Bruxelles, après les attentats qui ont frappé la capitale belge mardi 22 mars 2016. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)