La "marche contre la peur" prévue dimanche à Bruxelles est annulée en raison du risque terroriste

les autorités avaient plus tôt demandé aux Belges de "reporter leur manifestation à dans quelques semaines".

Des fleurs ont été déposées devant la station de métro de Maelbeek à Bruxelles, le 24 mars 2016, deux jours après les attentats.
Des fleurs ont été déposées devant la station de métro de Maelbeek à Bruxelles, le 24 mars 2016, deux jours après les attentats. (NICOLAS MAETERLINCK / BELGA)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

La "marche contre la peur" prévue dimanche à Bruxelles est annulée, ont annoncé samedi 26 mars les organisateurs. Les autorités belges avaient un peu plus tôt demandé à la population de ne pas manifester. Le risque terroriste reste élevé en Belgique, après les attentats de mardi à l'aéroport de Bruxelles-National, à Zaventem et à la station de métro de Maelbeek.

"La sécurité des citoyens est une priorité absolue. Dès lors, nous rejoignons totalement les autorités dans cette proposition de report à une date ultérieure. Nous demandons donc, à notre tour, aux citoyens de ne pas venir ce dimanche à Bruxelles", ont déclaré les organisateurs dans un communiqué.

Un report à une date ultérieure

"Vu le niveau 3 [sur une échelle de 4] de la menace qui reste maintenu, vu les enquêtes en cours (...) et étant donné la mobilisation et la capacité policière sur le terrain (...) nous voulons inviter les citoyens à ne pas manifester demain", ont déclaré lors d'une conférence de presse le maire de Bruxelles Yvan Mayeur et le ministre de l'Intérieur Jan Jambon. 

"Nous partageons évidemment l'émotion de la population. Mais nous souhaitons que les manifestations soient reportées de quelques semaines", ont poursuivi les deux hommes, sans fixer de délai.