Attentats de Bruxelles : la photo qui fait polémique

Le dernier bilan des attaques dans la capitale belge est de 31 morts et 270 blessés, dont 10 Français. Gisants, hébétés ou ensanglantés, les rescapés s'affichaient ce mercredi 23 mars en couverture des journaux. Un cliché a fait polémique sur les réseaux sociaux.

Voir la vidéo
France 3

Mis à jour le , publié le

À la une de la presse mondiale ce mercredi, quasiment une seule photo pour illustrer la terreur des attentats de Bruxelles : deux femmes ensanglantées quelques minutes après les explosions. La photo est signée Ketavan Kardava, une journaliste géorgienne correspondante dans la capitale belge.

Elle les poste sur sa page Facebook juste après les attentats avec ce commentaire : une explosion et des noms. Dans une interview, elle explique que c'était de son devoir de montrer ce qui survient dans un moment de terreur.

"Honte à vous !"

Les réseaux sociaux sont partagés. "Cette photo n'est pas représentative, mais malheureuse et embarrassante. En tant que journaliste, je ne vois aucun 'devoir' dans cette photo", peut-on par exemple lire, ou encore "Honte à vous !! Avez-vous demandé à cette femme pour publier sa photo ? Elle était choquée et au lieu de l'aider vous l'avez photographiée !".

Néanmoins, il y a ceux qui la félicitent : "Merci pour avoir fait votre travail quand l'enfer s'est déchaîné" ou "Elle a fait un super boulot, racontant ce qu'il s'est passé". Ketevan Kardava, de son côté, ne sait pas si elle va continuer sa carrière de journaliste après ces attentats.

Le JT
Les autres sujets du JT