Projet d'attentat déjoué en France : Abderamane Ameuroud inculpé de "participation aux activités d'un groupe terroriste"

Soupçonné d'être lié au suspect arrêté à Argenteuil, Abderamane Ameuroud a été condamné à 7 ans de prison en 2007, dans une affaire de filière d'acheminement de combattants en zone afghano-pakistanaise.

Abderrahmane Ameuroud a été arrêté à un arrêt de tramway de Schaerbeek, près de Bruxelles, vendredi 25 mars 2016.
Abderrahmane Ameuroud a été arrêté à un arrêt de tramway de Schaerbeek, près de Bruxelles, vendredi 25 mars 2016. (PATRIK STOLLARZ / AFP)

Mis à jour le , publié le

Abderamane Ameuroud a été inculpé par le parquet belge de "participation aux activités d'un groupe terroriste", dimanche 27 mars, dans le cadre de l'enquête sur l'attentat déjoué en France. La veille, les procureurs belges ont inculpé trois autres individus, dont Fayçal Cheffou, qui pourrait être l'homme apparaissant sur des images de vidéosurveillance de l'attentat à l'aéroport de Bruxelles.

Condamné à sept ans prison

Abderame Ameuroud a été blessé à la jambe et interpellé vendredi à un arrêt de tramway, dans le quartier bruxellois de Schaerbeek. Selon i-Télé cet Algérien a été condamné en 2007 à sept ans de prison et à une interdiction définitive du territoire français pour avoir recruté des volontaires pour l'Afghanistan et apporté un soutien logistique aux assassins du commandant Massoud, tué en 2001.

Le 9 septembre 2001, des faux journalistes avec des papiers d'identité falsifiés s'étaient fait exploser lors d'un entretien avec le commandant Massoud. Les enquêteurs français avaient remonté la filière et le nom d'Abderamane Ameroud été apparu. L'information montrerait qu'il existe des ponts entre les filières d'envoi de djihadistes en Syrie et en Irak avec les vieilles filières afghano-pakistanaises.