Attentats à Bruxelles : des militants d'extrême droite viennent perturber l'hommage aux victimes

Ce devait être un rassemblement pacifique pour rendre hommage aux attentats. Des militants extrémistes sont venus semer le trouble dans la capitale belge.

Voir la vidéo
France 3

Mis à jour le , publié le

Les forces anti-émeute ont dû intervenir à Bruxelles, dimanche 27 mars. En début d'après-midi, un groupe d'extrême droite est passé en force au milieu d'une foule silencieuse. Le public de pacifistes venu pour rendre hommage aux victimes des attentats, place de la Bourse, est pacifié et écœuré. "On était là pour dire que des gens sont morts. Pour dire qu'on était solidaires (...) eux, ce sont tous des fascistes", explique une dame.

200 nationalistes 

Les forces anti-émeute ont évacué les quelque 200 nationalistes en évitant les échauffourées. La foule a pu reprendre sa place au cri de "Bruxelles, Bruxelles, multiculturelle". Enfin la place retrouve son calme sur le parvis devenu mémorial des attentats. En fin d'après-midi ce dimanche, tout le quartier de la Bourse était sécurisé. Familles et enfants pouvaient venir déposer fleurs et bougies.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des hooligans perturbent un rassemblement en hommage aux victimes des attentats, le 27 mars 2016 à Bruxelles.
Des hooligans perturbent un rassemblement en hommage aux victimes des attentats, le 27 mars 2016 à Bruxelles. (YVES HERMAN / REUTERS)