À Bruxelles, l'hommage aux victimes perturbé

Alors que les Bruxellois se sont rendus spontanément place de la Bourse ce 27 mars, le recueillement a été interrompu par des militants d'extrême-droite.

Voir la vidéo

Mis à jour le , publié le

La Belgique était unie dans le recueillement ce 27 mars. Si la "marche contre la peur" a été annulée pour des raisons de sécurité, près d'un millier de personnes se sont rendus place de la Bourse à Bruxelles pour rendre hommage aux victimes des attentats terroristes du 22 mars. "On est ici pour soutenir tout le peuple. Qu'on soit noir, qu'on soit blanc, on est tous là, on n'a pas peur", défend une femme interrogée par France 2.

Un acte de provocation

Ce rassemblement symbolique a été perturbé par l'arrivée de 450 hooligans et militants d'extrême-droite sur place. Leur attitude agressive a été vécue comme une provocation par le public. Ils ont été repoussés par les policiers, sans ménagement. Il y a eu une dizaine d'interpellations. Les hommages ont pu reprendre dans le calme jusque dans la soirée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les Bruxellois sur la place de la Bourse, le 23 mars 2016
Les Bruxellois sur la place de la Bourse, le 23 mars 2016 (CITIZENSIDE / OLIVIER GOUALLEC / AFP)