Terrorisme : le parcours d'Anis Amri

L'enquête se poursuit autour d'Anis Amri, le terroriste présumé de l'attentat de Berlin. C'est désormais une certitude, il a bien transité par la gare de Lyon-Part-Dieu avant de rejoindre Milan où il sera battu par la police italienne. En revanche, son itinéraire exact entre l'Allemagne et la France reste un mystère.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

C'est une nouvelle preuve de son passage en France : des images de vidéosurveillance qui montrent Anis Amri sur un quai de la gare de Lyon-Part-Dieu jeudi dernier dans l'après-midi. Dans la foule des voyageurs, le terroriste est seul, il porte un bonnet et un sac à dos et ce jour-là, personne ne l'a remarqué. Luc Poignant du syndicat Unité police SGP-FO s'en explique : "Ce qu'il faut comprendre, c'est qu'il y a 15 000 trains qui circulent par jour et on ne peut pas aujourd'hui contrôler chaque train, on n'envisage même pas de mettre soit un policier soit un douanier derrière chaque porte de train".  

78 heures de cavale

Pendant les 78 heures de sa cavale, Anis Amri a parcouru au moins trois pays, de l'attentat sur le marché de Noël de Berlin, à Milan où il a été abattu par la police italienne. Les policiers mettent 30 heures à mettre un visage sur l'auteur de l'attentat de Berlin. Dans la nuit de mardi à mercredi, l'Allemagne lance un mandat européen contre lui. Le lendemain, les contrôles aux frontières sont renforcés, notamment entre l'Allemagne et la France. Les enquêteurs poursuivent le visionnage des vidéosurveillances pour retracer son parcours exact.
Le parcours d\'Anis Amri, auteur présumé de l\'attentat aux camions de Berlin.
Le parcours d'Anis Amri, auteur présumé de l'attentat aux camions de Berlin. (VISACTU)