Attentat de Berlin : le renseignement allemand très critiqué

La presse allemande révèle qu’Anis Amri, l’auteur de l’attaque du marché de Noël, était connu des services de renseignement.

Voir la vidéo
FRANCE 3
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Dix jours après l’attentat de Berlin, les critiques pleuvent sur les services de renseignement allemands. Ils avaient repéré Anis Amri depuis plus d’un an, mais sa surveillance avait été levée, parce qu’il n’était pas considéré comme très dangereux. Selon les révélations d’un grand quotidien allemand, les enquêteurs avaient découvert, cinq jours avant l’attaque, qu’Amri cherchait à fabriquer une bombe grâce
à Internet. Il aurait également proposé ses services de kamikaze, probablement à un membre de l’État islamique.

Un complice présumé relâché

Depuis dix jours, les enquêteurs cherchent à identifier d’éventuels complices. Un ressortissant tunisien de 40 ans a été relâché dans la journée de jeudi. Il était soupçonné d’avoir reçu un message vocal et une photo d’Anis Amri juste avant l’attaque, mais il a été innocenté.

Le JT
Les autres sujets du JT
Anis Amri était surveillé par les services de renseignement allemands.
Anis Amri était surveillé par les services de renseignement allemands. (FRANCE 3)