Attentat de Berlin : des complices en France ?

La journaliste Sophie Neumayer, en direct du siège de la DGSI à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) nous apporte des précisions sur l'avancée de l'enquête sur l'attentat de Berlin.

Cette vidéo n'est plus disponible
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le ministre de l'Intérieur Bruno Le Roux a parlé plus tôt ce mercredi de possibles ramifications. "Tous les services antiterroristes français travaillent sur l'enquête afin de déterminer le parcours précis du terroriste présumé et savoir s'il a bénéficié d'éventuelles complicités ici, en France", précise Sophie Neumayer.

Des contacts avec des islamistes français

"D'autant que selon des journalistes allemands, Anis Amri aurait eu des contacts avec des islamistes français. Cela remonterait au mois de mars dernier et il aurait tenté auprès d'eux de se procurer des fusils mitrailleurs de gros calibre. Des écoutes de la police berlinoise attesteraient de ces contacts. Une question se pose ce soir, les services allemands avaient-ils prévenu leurs homologues français, la coopération a-t-elle fonctionné ?", conclut la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
La dépouille d\'Anis Amri gît à proximité de la gare routière de Milan où il a été abattu par deux policiers italiens.
La dépouille d'Anis Amri gît à proximité de la gare routière de Milan où il a été abattu par deux policiers italiens. (DANIELE BENNATI / DPA)