Anis Amri : l'Italie congratule les deux policers

Les policiers qui ont abattu Anis Amri, à Milan, reçoivent tous les honneurs.

Voir la vidéo
France 3
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Natalia Mendoza est en direct de Rome et revient sur le profil des deux policiers qui ont abattu Anis Amri, le principal suspect de l'attentat de Berlin.. "Aujourd'hui, [samedi 24 décembre], l'Italie célèbre la bravoure de ces deux agents. L'un, 36 ans, a été blessé lors de l'échange de tirs avec Anis Amri, l'autre, 29 ans, tout jeune fonctionnaire de police, a abattu le présumé terroriste. Ils ont reçu des remerciements de la part du président italien, de la chancelière allemande, tous ont souligné leur courage", indique la journaliste.

Risques de représailles

Le ministre italien de l'Intérieur a exprimé "sa gratitude et sa satisfaction" pour le succès de l'opération. "Pourtant, ce matin, la presse italienne souligne qu'il ne s'agit pas d'une opération planifiée, que l'interpellation d'Anis Amri a été le fruit simplement du hasard, d'un banal contrôle de police. La presse italienne fait également écho des nombreuses critiques sur le fait que l'identité de ces deux agents ait été révélée, les exposant à de possibles représailles. D'ailleurs, aujourd'hui, les comptes Facebook de ces deux agents ont été fermés", conclut-elle.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un cordon de sécurité a été établi devant le palais Chigi, à Rome (Italie), où un homme a ouverte le feu sur des carabiniers, le 28 avril 2013.
Un cordon de sécurité a été établi devant le palais Chigi, à Rome (Italie), où un homme a ouverte le feu sur des carabiniers, le 28 avril 2013. (REMO CASILLI / REUTERS)