Angela Merkel prête à laisser la Grèce sortir de la zone euro

Dans une interview au magazine Spiegel, la chancelière allemande Angela Merkel se dit prête à laisser la Grèce sortir de la zone euro au cas où la gauche radicale remettrait en cause la politique de rigueur budgétaire.

(Angela Merkel lors de ses voeux 2015 aux Allemands. © Maxppp)
avatar
Radio France

Mis à jour le
publié le

Le gouvernement allemand pense que la zone euro sera maintenant en mesure de faire face à une sortie de la Grèce si celle-ci s'avère nécessaire, écrit samedi le magazine allemand Der Spiegel, qui cite des sources gouvernementales à Berlin.

La chancelière Angela Merkel comme son ministre des Finances Wolfgang Schäuble estiment que la zone euro a mis en oeuvre suffisamment de réformes depuis le pic de sa crise en 2012 pour pouvoir gérer une sortie de la Grèce, selon le magazine. "Le danger de contagion est limité, car le Portugal et l'Irlande sont considérés comme guéris ", déclare une source gouvernementale allemande que cite l'hebdomadaire.

Sortie quasi inévitable en cas de victoire de Syriza

De plus, le Mécanisme européen de stabilité (MES), le fonds d'aide de la zone euro, est un mécanisme de sauvetage "efficace " et est désormais utilisable, relève une autre source. Les grandes banques seraient protégées par l'union bancaire.

Selon Der Spiegel, le gouvernement allemand juge une sortie de la Grèce de la zone euro pratiquement inévitable si le parti de gauche Syriza, anti-austérité, remporte les élections législatives anticipées du 25 janvier.

A LIRE AUSSI ►►► Le FMI et l'Europe mettent la Grèce sous pression

Le chef de file de Syriza, Alexis Tsipras, souhaite revenir sur les mesures d'austérité de ces dernières années et effacer une partie de la dette grecque s'il arrive au pouvoir à la faveur de ces élections, pour lesquelles les sondages donnent son parti en tête des intentions de vote devant la Nouvelle démocratie (ND, droite) du Premier ministre Antonis Samaras.