Hambourg : de violentes manifestations perturbent le sommet du G20

Le G20 a débuté ce vendredi 7 juillet. Un mot résume la situation : tensions, à l'intérieur du palais, mais aussi à l'extérieur avec les manifestants anti-capitalistes.

Voir la vidéo
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Ce vendredi 7 juillet à Hambourg (Allemagne), les rues s'embrasent encore et la tension continue de grimper. Une épaisse fumée noire émane des voitures calcinées et des poubelles jetées pêle-mêle dans les brasiers. La promesse est tenue pour les manifestations qui avaient prédit l'enfer pour ce sommet du G20.

Des groupuscules violents

Tout au long de la journée, une poignée de manifestants s'en sont pris aux banques, aux voitures et aux vitrines de magasins. Face à eux, 20 000 policiers, des canons à eau et des jets de gaz lacrymogène. Au moins 45 personnes ont été arrêtées.

Une manifestation submergée par des groupuscules violents alors que la majorité des protestataires voulaient pacifiquement crier leur colère contre le G20. Ces manifestants, par exemple, ont choisi la manière douce et bloquent les carrefours stratégiques de la ville.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des affrontements ont eu lieu avec la police lors d\'une manifestation anti-G20 à Hambourg (Allemagne), le 6 juillet 2017.
Des affrontements ont eu lieu avec la police lors d'une manifestation anti-G20 à Hambourg (Allemagne), le 6 juillet 2017. (CHRISTOF STACHE / AFP)