Allemagne : la semaine de 28 heures pour les salariés de la métallurgie ?

En Allemagne, le puissant syndicat de la métallurgie IG Metall réclame une augmentation de salaire de 6 % et la semaine de 28 heures pour les 3 millions de personnes qui travaillent dans le secteur.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Ils travaillent aujourd’hui de 35 à 38 heures par semaine. Demain, ils pourraient en faire dix de moins. C’est la revendication-choc du syndicat allemand IG Metall. Chaque employé pourrait demander sans avoir à se justifier à travailler 28 heures par semaine pendant deux ans maximum. Grâce à des compensations, celles et ceux qui ont des personnes à charge devraient garder le même salaire. Ils sont une grande majorité dans ce cas-là. Aujourd’hui, dans les rues de Berlin, l’idée était plutôt bien accueillie.

Une revendication qui inquiète les patrons

"Oui, c’est une excellente revendication", estime un passant. "Moi je pense que ce n’est pas réaliste. Personne ne peut rester flexible en ne travaillant que 28 heures", tempère une autre. Mais pour le syndicat IG Metall les salariés allemands ont déjà fait assez d’efforts. C’est à leur tour d’en profiter. IG Metall demande aussi un partage des fruits de la croissance et réclame 6 % de hausse des salaires. Mais c’est sa revendication sur la semaine de 28 heures qui suscite le plus de réactions chez les patrons, qui y voient une menace pour l’activité.

Le JT
Les autres sujets du JT
Allemagne : la semaine de 28 heures pour les salariés de la métallurgie ?
Allemagne : la semaine de 28 heures pour les salariés de la métallurgie ? (FRANCE 2)