Allemagne : le chef de la police de Cologne suspendu après la vague d'agressions sexuelles le soir du Nouvel An

Il était vivement critiqué en raison de l'inaction de ses services le soir de la Saint-Sylvestre, lorsque des dizaines de femmes ont été victimes de violences sexuelles.

Le chef de la police de Cologne (Allemagne), Wolfgang Albers, durant une conférence de presse, le 23 juin 2015.
Le chef de la police de Cologne (Allemagne), Wolfgang Albers, durant une conférence de presse, le 23 juin 2015. (HENNING KAISER / DPA / AFP)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le chef de la police de Cologne (Allemagne), Wolfgang Albers, a été suspendu de ses fonctions, a indiqué l'agence de presse allemande DPA vendredi 8 janvier, citant des sources politiques locales. Il est critiqué depuis plusieurs jours en raison de l'inaction de ses services le soir de la Saint-Sylvestre, lorsque des dizaines de femmes ont été victimes de violences sexuelles.

Il a attendu cinq jours pour faire état des agressions

Wolfgang Albers a attendu mardi 5 janvier, cinq jours après les faits, pour faire état de plusieurs dizaines de plaintes déposées par des femmes ayant été victimes de vols, menaces et agressions sexuelles. Il a précisé qu'un millier d'hommes "d'origine arabe ou nord-africaine", répartis en petits groupes, s'en étaient pris à ces femmes dans le quartier de la cathédrale.

Le chef de la police de Cologne, âgé de 60 ans, s'est vu notifier sa mise à pied par le ministre de l'Intérieur du gouvernement région de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, rapporte Reuters, qui cite l'exécutif régional.

Ces agressions en série ont eu des répercussions sur le débat en cours en Allemagne autour des conséquences de l'afflux de réfugiés syriens ces derniers mois.