Aisne : les gendarmes secourent deux Afghans blessés dans une altercation avec armes entre migrants

Deux migrants d'une trentaine d'années, l'un blessé par balle, l'autre par un coup de couteau, ont été retrouvés par les gendarmes sur l'A26. Ils disent avoir été agressés par d'autres migrants dans un fourgon qui prenait la direction de Calais. 

 Les faits se sont déroulés près de Samoussy, dans l\'Aisne. 
 Les faits se sont déroulés près de Samoussy, dans l'Aisne.  (CAPTURE D'ECRAN GOOGLE MAPS)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Les gendarmes ont dû intervenir dans la nuit de mardi à mercredi sur l'autoroute A26, près de Samoussy, dans l'Aisne, pour secourir deux migrants afghans âgés d'une trentaine d'années, l'un blessé par balle, l'autre victime d'un coup de couteau, a appris franceinfo, mercredi 2 août, de source proche de l'enquête.

Le pronostic vital des victimes n'est pas engagé

Les deux victimes, dont le pronostic vital n'est pas engagé, ont été retrouvées sur deux aires de repos différentes, à 20 km d'intervalle.

Vers trois heures du matin mercredi, le peloton de gendarmerie de Laon reçoit un appel d'urgence en provenance de l'aire de repos de la Croisette, près de Samoussy. L'homme au bout de la ligne s'exprime en anglais et dit avoir été victime d'une agression. Les gendarmes lui portent assistance et découvrent que cet Afghan est blessé par balle à la jambe. Il est transporté à l'hôpital.

Les gendarmes poursuivent leurs recherchent et découvrent, sur une autre aire de repos, 20 kilomètres plus loin, un autre migrant, lui aussi afghan et blessé. Il a reçu un coup de couteau.

Un fourgon recherché

Les deux hommes ont raconté aux gendarmes qu'ils se trouvaient, avec une quinzaine de migrants, dans un fourgon qui circulait en direction de Calais (Pas-de-Calais), lorsqu'une altercation a éclaté entre les occupants du véhicule. Les deux blessés ont été déposés à 20 kilomètres d'intervalle.

Le peloton de gendarmerie de Laon est chargé de l'enquête, pour déterminer les circonstances exactes de ces agressions et tenter de retrouver le véhicule dans lequel ces violences se sont produites.