Agriculture : la concurrence des fermes polonaises

La colère des agriculteurs français est en grande partie liée à la concurrence européenne. Reportage en Pologne.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

En Pologne, des fermes géantes se développent sur le modèle des élevages intensifs, sauf que là-bas les charges et les salaires sont moins élevés. En Pologne, le petit village de Kalsk héberge moins d'habitants que de vaches. Impossible de voir les animaux pâturer puisque c'est à l'intérieur d'un grand bâtiment que vivent toute l'année les joyaux du patron.

Une ferme à 1 000 vaches

"Elles vivent toutes sous le même toit, il y a entre 1 020 et 1 030 vaches. Elles produisent toutes du lait, il n'y a pas de vieilles vaches", indique-t-il. Mille vaches, c'est vingt fois plus qu'une ferme moyenne française. Et le lait produit ici est acheté par les industriels polonais au même prix qu'en France : 28 centimes d'euro. Ainsi, à la différence des Français, ce chef d'entreprise ne perd pas d'argent. Son coût de production est à 28 centimes maximum, quand celui des Français est à 39.

Cette différence est d'abord liée à la taille de son exploitation. Pour être compétitif, ce patron polonais organise la traite toute la journée. Trois fois par jour, les vaches font des allers retours jusqu'à la salle de traite. Les salaires faibles des ouvriers polonais et la quasi absence de charges sont également des facteurs explicatifs très importants.


 

Le JT
Les autres sujets du JT