VIDEO. NSA : le mea culpa

Le scandale Prism rebondit ce jeudi 22 août avec les aveux de la Maison Blanche : oui, les Américains ont bien été espionnés. 

Voir la vidéo
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Acclamé à Buffalo (Etat de New York) ce jeudi 22 août, Barack Obama n'a pas dit un mot sur la NSA. Pourtant, la Maison Blanche vient de faire son mea culpa : oui, les citoyens américains ont bien été espionnés ; oui, la NSA, l'agence de renseignement américaine, a violé la loi. Selon le Wall Street Journal d'hier, les "grandes oreilles " avaient les moyens de surveiller 75 % du trafic internet. De 2008 à 2011, 56.000 mails interceptés. Vous avez dit "inquiétant" ?

Les reponsables de la NSA arguent d'un "problème technologique" et d'un outil trop puissant qui ne permettait pas de faire un tri dans le matériel écouté. Ledit problème aurait été corrigé en 2011. Il y a encore deux semaines, le président des Etats-Unis en niait pourtant l'existence. 

Quant à Edward Snowden, le lanceur d'alerte, il reste poursuivi par la justice américaine.

Des radars de l\'Agence nationale de sécurité américaine (NSA), à la station de Bad Aibling (Allemagne), le 6 août 2013.
Des radars de l'Agence nationale de sécurité américaine (NSA), à la station de Bad Aibling (Allemagne), le 6 août 2013. (ANDREAS GEBERT / DPA)