Espionnage d'internet : la NSA est capable de déchiffrer les échanges cryptés

Selon de nouvelles révélations de la presse, l'agence américaine peut décoder l'essentiel des systèmes de cryptage sur internet, des courriels aux transactions bancaires.

Un serveur informatique dans un data center d'Hanovre (Allemagne), le 8 mars 2009.
Un serveur informatique dans un data center d'Hanovre (Allemagne), le 8 mars 2009. (MICHAEL HANSCHKE / REUTERS)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Rien n'échappe à la NSA. L'agence américaine d'espionnage, ainsi que son homologue britannique le GCHQ, sont en effet capables de décoder l'essentiel des systèmes de cryptage sur internet, des courriels aux transactions bancaires, selon des révélations jeudi 5 septembre du New York Times et du Guardian. Ces informations s'appuient sur des documents fournis par Edward Snowden, l'ancien consultant de la NSA.

A la faveur d'un programme ultra-secret nommé Bullrun, l'agence de renseignement américaine peut ainsi "casser" les systèmes de cryptage et déchiffrer ce qui s'échange. Concrètement, même les pages internet qui affichent un petit cadenas, comme lorsque vous vous connectez à votre boîte mail, sont vulnérables.

Les acteurs du web obligés de coopérer

Pour y parvenir, ces agences d'espionnage ont créé des portes dérobées. Elles ont réussi à obtenir les "clés" des différents systèmes de cryptage grâce à leurs supercalculateurs et à la coopération des sociétés internet, parfois obtenue à coup d'injonctions judiciaires.

Ainsi, en 2012, l'agence britannique se félicitait d'avoir tiré parti "de nouvelles opportunités" dans les systèmes de Google. Ce dernier dément avoir fourni un accès privilégié à la NSA et affirme qu'il n'y a "pas de traces" d'intrusion. Chez Microsoft, la NSA a obtenu un accès au trafic pré-encrypté de plusieurs services dont Outlook et Skype, selon le Guardian. Microsoft se défend et assure qu'il ne fait que "se plier à la loi"