VIDEOS. Espagne : des militants nus et maculés de faux sang protestent contre les lâchers de taureaux à Pampelune

Des militants anti-corrida ont organisé un happening à la veille du coup d'envoi des fêtes de la San Fermin, à Pampelune, dans le nord de l'Espagne. 

Voir la vidéo
TVE / EVN
avatar
franceinfo avec AFP et ReutersFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

A la veille des fêtes de la San Fermin, qui doivent rassembler des milliers de personnes à Pampelune (Espagne), du 6 au 14 juillet, une centaine de membres d'associations de défense des animaux ont protesté contre les traditionnels lâchers de taureaux, mercredi 5 juillet.

Ces militants de Peta et AnimaNaturalis étaient vêtus d'un simple slip et couverts de poudre rouge imitant le sang. Certains portaient des cornes et brandissaient des pancartes disant en plusieurs langues : "Les taureaux connaissent une mort sanglante à Pampelune". Les défenseurs des animaux tentent depuis plusieurs années de faire pression sur la municipalité pour qu'elle mette fin à cette tradition.

Des morts et des blessés dans les cavalcades

Le lâcher de taureaux de Pampelune est le plus célèbre des "encierros" ("enfermements" des taureaux) organisés dans les villes et villages d'Espagne en été. Des centaines de milliers de visiteurs affluent en l'honneur de Saint Fermin – le patron de la région de Navarre – pour ces festivités qui remontent au Moyen Age.

Le coup d'envoi des fêtes de la San Fermin a été donné jeudi sur la place de la mairie.

Voir la vidéo

Quinze personnes sont mortes depuis 1911 lors de cette cavalcade, le dernier décès remontant à 2009. En 2016, 87 personnes avaient été blessées, dont douze encornées. Quant aux bêtes, le parcours les mène jusqu'aux arènes où elles attendent leur mise à mort lors de la corrida du soir.

Des militants protestent contre la violence faites aux taureaux à Pampelune (Espagne), le 5 juillet 2017
Des militants protestent contre la violence faites aux taureaux à Pampelune (Espagne), le 5 juillet 2017 (MIKEL CIA DA RIVA / SIPA)