VIDEO. Un designer espagnol construit un petit studio sous un pont

Fernando Abellanas a construit cette structure dans le plus grand secret, sous un pont de la province de Valence (Espagne). A ce jour, personne n'a encore découvert l'abri, issu d'une réflexion sur l'exploitation des lieux cachés et négligés.

Voir la vidéo
FRANCEINFO
avatar
Fabien MagnenouFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Il suffit d'un coup d'œil à son travail pour retomber en enfance. Pour échafauder sa cabane, construite au mois de mai, Fernando Abellanas a choisi un pont de béton plutôt qu'un arbre, sans permis de construire et dans le plus grand secret. "J'ai dû faire attention à ce que personne ne me voie transporter le matériel sur le site", précise ce grand enfant à franceinfo. Depuis, mystère et boule de gomme. Le petit studio a été bâti dans la province de Valence, en Espagne, mais c'est à peu près tout ce qu'on sait. Personne n'a encore localisé cette improbable bicoque, perchée à plusieurs mètres d'altitude.

La chaise, les étagères et le bureau sont fixés au mur du pont. Une plateforme équipée d\'une nacelle vient composer le sol. 
La chaise, les étagères et le bureau sont fixés au mur du pont. Une plateforme équipée d'une nacelle vient composer le sol.  (JOSE MANUEL PEDRAJAS)

"Un dialogue sur l'utilisation des lieux négligés"

Un espace caché, donc, semblable aux cachettes enfantines, lovées "dans une armoire ou sous une table". Une cohorte de voitures et de camions passe continuellement au-dessus de sa tête, mais le vacarme aurait tendance à protéger l'intimité des lieux. Pour accéder à la pile du pont où sont fixées la table, la chaise et les étagères, Fernando Abellanas doit emprunter une plateforme, qu'il actionne à l'aide d'une manivelle. Celle-ci sert à la fois au transport mais fait aussi partie de la structure, puisqu'en se glissant sous les meubles, elle fait office de sol.

Fernando Abellanas a usiné du métal et du bois pour concevoir ce studio sur-mesure. Il a dû fabriquer une plateforme mobile et le mécanisme permettant de l\'actionner.
Fernando Abellanas a usiné du métal et du bois pour concevoir ce studio sur-mesure. Il a dû fabriquer une plateforme mobile et le mécanisme permettant de l'actionner. (JOSE MANUEL PEDRAJAS)

L'autodidacte de 33 ans a d'abord appris le métier de plombier – qu'il exerce toujours, mais en indépendant. Il y a trois ans, Fernando Abellanas a regroupé ses différents projets d'art et d'artisanat sous une structure, Lebrel. Il a d'abord conçu des meubles avant de se lancer dans la fabrication de cabines. "Ce projet n'a pas vocation à devenir un espace de vie, nuance toutefois l'Espagnol, qui préfère évoquer une démarche personnelle. Il s'agit plutôt d'une installation/performance pour initier un dialogue sur la façon d'utiliser ces lieux négligés ou qui passent inaperçus".

Le designer Fernando Abellanas a installé un petit studio sous un pont de la province de Valence, au mois de mai 2017. Une façon pour lui d\'exploiter des lieux traditionnellement négligés.
Le designer Fernando Abellanas a installé un petit studio sous un pont de la province de Valence, au mois de mai 2017. Une façon pour lui d'exploiter des lieux traditionnellement négligés. (JOSE MANUEL PEDRAJAS)