Référendum en Catalogne : un pays plus divisé que jamais

Au lendemain du référendum d'indépendance de la Catalogne interdit par Madrid dimanche 1er octobre, les partisans du "oui" se réveillent avec le sentiment du devoir accompli.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Ils ont voté oui, mais ce matin, au cœur de Barcelone, ces étudiants indépendantistes sont partagés entre fierté d'avoir voté et sentiment qu'un point de non-retour a été atteint. "Ce qui s'est passé hier, c'est irréparable. Mais maintenant, c'est très clair : Catalans et Espagnols ne peuvent plus vivre ensemble", estime une militante indépendantiste.

La Catalogne elle aussi divisée

Réveil difficile à Barcelone, qui a vécu hier une journée sans précédent. Et à l'heure du petit déjeuner, il y a ceux qui espèrent et ceux qui dénoncent. "Le monde entier a pu voir le vrai visage d'un État intolérant qui ne peut pas supporter que la nation catalane s'autodétermine. Nous, on est optimistes", s'enthousiasme un homme. Un autre habitant ne partage pas son avis : "Le vote d'hier, c'est une véritable farce, une comédie. Beaucoup de gens ne sont même pas allés voter. Il n'y a que les pro-indépendantistes qui se sont exprimés. Et eux, ils ne représentent pas la majorité", fustige-t-il. En Catalogne comme à Barcelone, les indépendantistes ne sont pas majoritaires, mais parmi les anti, beaucoup condamnent le recours à la force de la part de Madrid. Lendemain de vote au goût amer. Que va-t-il se passer désormais ? La question est encore sans réponse.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des militants indépendantistes célèbrent les résultats du référendum interdit en Catalogne, le dimanche 1er octobre 2017, à Barcelone (Espagne).
Des militants indépendantistes célèbrent les résultats du référendum interdit en Catalogne, le dimanche 1er octobre 2017, à Barcelone (Espagne). (BURAK AKBULUT / ANADOLU AGENCY)