Après le référendum, la Catalogne va décider de son avenir

Le bras de fer se poursuit entre le gouvernement espagnol et les dirigeants catalans ce lundi 9 octobre, au lendemain de la manifestation des opposants à l'indépendance à Barcelone.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Tous les regards sont braqués, ce lundi 9 octobre, sur le président de la région de Catalogne Carles Puigdemont. Il doit s'exprimer mardi devant le Parlement catalan. Il a consulté tout le week-end. Et dans le camp des séparatistes, les avis sont très partagés. Il y a ceux qui veulent prononcer l'indépendance coûte que coûte. Il y a ceux qui veulent renoncer, au vu des incertitudes économiques qui pèsent sur la région. Et il y a ceux qui souhaitent une solution intermédiaire : une indépendance qui ne prendrait effet que dans quelques mois.

Démonstration de force des unionistes

Le camp indépendantiste vit des heures très complexes. Pendant ce temps, le chef du gouvernement Mariano Rajoy sort renforcé de la grande mobilisation des partisans de l'union dimanche. Il ne tolérera aucune déclaration d'indépendance. Il pourrait suspendre l'autonomie de la Catalogne et Madrid prendrait ainsi le contrôle de Barcelone, ce qui serait une première dans l'histoire espagnole.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président de la Catalogne Carles Puigdemont tient une conférence de presse à Barcelone, le 2 octobre 2017, après le référendum controversé sur l\'indépendance de la région.
Le président de la Catalogne Carles Puigdemont tient une conférence de presse à Barcelone, le 2 octobre 2017, après le référendum controversé sur l'indépendance de la région. (BURAK AKBULUT / ANADOLU AGENCY / AFP)