Indépendance de la Catalogne : "Le président n'a pas précisé un délai" parce que cela aurait été du "chantage"

Le politologue Marc Sanjaume est revenu sur le discours du président catalan Carles Puigdemont, qui a promis, mardi soir, une indépendance pour la Catalogne sans toutefois la proclamer dans l'immédiat.

Le président séparatiste catalan Carles Puigdemont au Parlement régional Catalan, à Barcelone, le 10 octobre 2017.
Le président séparatiste catalan Carles Puigdemont au Parlement régional Catalan, à Barcelone, le 10 octobre 2017. (LLUIS GENE / AFP)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Marc Sanjaume, politologue à l'université autonome de Barcelone, a réagi sur franceinfo mardi 11 octobre, après le discours du président Carles Puigdemont promettant une indépendance de la Catalogne tout en suspendant son application.

Concernant un éventuel calendrier pour la mise en place de cette indépendance, "le président n'a pas précisé un délai, mais il a fait exprès parce que sinon, cela aurait été une forme de chantage", analyse Marc Sanjaume.

Le gouvernement espagnol pourrait laisser un référendum officiel être organisé, mais "en ce moment, non, c'est compliqué, le Parti socialiste et le parti conservateur y sont opposés, mais ça pourrait arriver", assure Marc Sanjaume.

"Le président de la Catalogne a su écouter la demande de dialogue de l'opposition", Marc Sanjaume
--'--
--'--
Concernant une intervention de l'Union européenne dans ce dossier, "je pense qu'une implication indirecte, un coup de fil à monsieur Rajoy peut arriver, c'est sûr", conclut Marc Sanjaume.

Face à certains Barcelonais qui pensent qu'à l'arrivée ils n'ont rien, Marc Sanjaume "pense qu'au contraire le président de la Catalogne a su écouter la demande de dialogue de l'opposition, mais en même temps, mettre sur la table la déclaration d'indépendance [...] Cette déclaration d'indépendance est toujours là, avec une période de standby, en attendant la négociation".