Indépendance de la Catalogne : le discours en demi-teinte de Puigdemont

Dans un discours attendu par toute l'Espagne ce mardi 10 octobre, Carles Puigdemont a décidé de suspendre la déclaration d'indépendance de la Catalogne afin de dialoguer avec Madrid.

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Carles Puigdemont s'est fait attendre ce mardi soir. C'est avec une heure de retard qu'il fait son entrée au parlement catalan car des tractations de dernière minute l'ont retenu en coulisses. Jusqu'au dernier moment, le président de la région autonome va apporter ses dernières touches personnelles à un discours qu'il veut historique. Il déclare que "le mandat que nous a donné le peuple, c'est d'arriver à un État indépendant sous forme de République". Applaudissements dans l'hémicycle, mais l'orateur temporise : "Je propose au parlement de suspendre l'application de la déclaration d'indépendance pour pouvoir dialoguer avec Madrid dans les prochaines semaines, sans quoi rien n'est possible".

Un discours en demi-teinte

Un discours mi-figue, mi-raisin, une indépendance qui n'est pas immédiate. Il s'agit de se faire entendre par les séparatistes comme par ceux qui souhaitent un attachement à Madrid. Barcelone est partagée après ce discours qui n'offre à la région qu'un statu quo. Carles Puigdemont défend la voie de la médiation, mais cela semble difficile à mettre en oeuvre. Le gouvernement espagnol juge la situation inadmissible et menace de suspendre l'autonomie de la Catalogne.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président de la Generalitat de Catalogne, Carles Puigdemont, s\'exprime au Parlement régional à Barcelone, le 10 octobre 2017.
Le président de la Generalitat de Catalogne, Carles Puigdemont, s'exprime au Parlement régional à Barcelone, le 10 octobre 2017. (LLUIS GENE / AFP)