EN IMAGES. Urnes confisquées, électeurs évacués... En Catalogne, le référendum vire à l'affrontement avec la police

La police espagnole est intervenue en force dimanche en Catalogne pour empêcher la tenue du référendum d'indépendance interdit.

Le référendum a viré à l'affrontement en Catalogne. La police espagnole est intervenue en force, dimanche 1er octobre, à Barcelone pour empêcher la tenue de cette consultation d'indépendance interdite. Les forces de l'ordre se sont emparées d'urnes et ont fermé des bureaux de vote. Ces opérations ont entraîné des heurts avec des partisans du scrutin et fait 91 blessés.

1|10
La police espagnole est intervenue en force, dimanche 1er octobre, en Catalogne pour empêcher la tenue du référendum d'indépendance interdit à Barcelone. ANDREA BALDO / LIGHTROCKET / GETTY IMAGES
2|10
Une sécession de la Catalogne, qui compte pour 19% du PIB du pays, serait un saut dans l'inconnu, comparable à celui du Brexit déclenché par un référendum en juin 2016. ALBERT GEA / REUTERS
3|10
Des groupes de plusieurs centaines de personnes ont fait barrage pour protéger les installations et pouvoir voter. ALBERT GEA / REUTERS
4|10
Les manifestants tentaient de protéger les bureaux de vote lorsque la police y a pénétré de force pour saisir des urnes et le matériel de vote.

ENRIQUE CALVO / REUTERS
5|10
"Ils ont emporté six ou sept urnes (...). Ils sont entrés en défonçant la porte. Nous étions à l'intérieur en chantant l'hymne catalan et nous entendions des coups très violents sur la porte", a raconté Marc Carrasco, chargé d'un bureau de vote à Barcelone. JUAN MEDINA / REUTERS
6|10
Au moins 91 personnes ont été blessées, dont une gravement à l'oeil, dans ces heurts entre la police et les partisans du référendum, selon les services de santé régionaux. BJ / ACTION PRESS / SHUTTER / SIPA
7|10
En milieu de matinée, les policiers anti-émeutes ont, selon des témoins, utilisé des balles en caoutchouc à Barcelone. ALBERT GEA / REUTERS
8|10
De son côté le ministère de l'Intérieur a annoncé que onze membres des forces de l'ordre avaient été blessés, ajoutant que des policiers avaient été visés par des jets de pierres. MANU FERNANDEZ / AP / SIPA
9|10
Le président indépendantiste de l'exécutif catalan Carles Puigdemont a dénoncé la "violence injustifiée" dont a fait usage la police nationale. ALBERT GEA / REUTERS
10|10
Pour contrer les violences policières, le gouvernement catalan a ouvert une plateforme en ligne pour voter sur internet jusqu'à 23h59, dimanche soir. FRANCISCO SECO / AP / SIPA