Emmanuel Macron explique pourquoi l’Europe ne "bouge pas" sur la Catalogne

"Je ne peux pas reconnaître sur un pied d’égalité le Premier ministre espagnol et le président de la communauté de Catalogne", a expliqué Emmanuel Macron devant un Daniel Cohn-Bendit remonté.

Voir la vidéo
avatar
Brut.France Télévisions

Mis à jour le
publié le

 Lors de son déplacement à Francfort, où il a rencontré Angela Merkel, Emmanuel Macron a participé à un débat à l’Université Goethe sur le thème de l’Europe avec Daniel Cohn-Bendit.

"Pourquoi l’Europe ne bouge pas?", a demandé l’ex-eurodéputé Daniel Cohn-Bendit, un des soutiens précieux de sa campagne. "Si deux amis n’arrivent pas à s’entendre, poursuit-il, il y a d’autres amis peut-être qui pourraient les aider? Pourquoi vous dites ça : ‘Non, c’est une affaire intérieure’ ?"

Pas le travail de l’Europe

Impossible selon le président de "reconnaître sur un pied d’égalité le Premier ministre espagnol et le président de la communauté de Catalogne."

"Et les institutions européennes ne peuvent pas faire cela, ajoute-t-il. Parce qu’il n’est pas de notre compétence, il n’est pas de notre histoire, il n’est pas du sens de notre histoire de procéder à cela."

Demain, favoriser l’apaisement

Concernant les affrontements entre forces de l’ordre et indépendantistes, Emmanuel Macron s’est montré pragmatique : "Je souhaite qu’il soit géré dans la paix, conforme à notre pratique"

Il souhaite qu’à l’avenir, la pression ne soit pas mise sur l’Europe pour gérer les conflits intérieurs, même français. "Moi demain, je peux avoir une région en France qui se lève et qui dit : ’S’il en est ainsi, j’en appelle aux institutions européennes.’ Et on a des institutions qui deviennent les arbitres des élégances de tous les sujets intérieurs ? Non."

Macron Catalogne
Macron Catalogne (BRUT)