L'Espagne a émis un mandat d'arrêt à l'encontre du président catalan destitué Carles Puigdemont, annonce son avocat

"Je viens d'apprendre auprès de mon client qu'un mandat avait été lancé contre le président et quatre de ses ministres qui sont en Belgique", a déclaré Paul Bekaert sur la chaîne de télévision flamande VRT.

Le président destitué de la Catalogne, Carles Puigdemont, à Bruxelles, le 31 octobre 2017.
Le président destitué de la Catalogne, Carles Puigdemont, à Bruxelles, le 31 octobre 2017. (MAXPPP)

Mis à jour le
publié le

Ce qu'il faut savoir

Un juge espagnol a émis un mandat d'arrêt européen à l'encontre du président catalan destitué Carles Puigdemont, a déclaré son avocat belge à la télévision flamande, jeudi 2 novembre. "Mon client vient de me dire que [le mandat d'arrêt] a été émis à l'encontre du président et de quatre ministres qui se trouvent en Belgique", a déclaré l'avocat Paul Bekaert à la chaîne VRT. "Cela signifie dans la pratique que la justice espagnole va maintenant envoyer une demande d'extradition au parquet fédéral de Bruxelles", a-t-il ajouté.

Huit membres du gouvernement catalan destitué ont été placés en détention provisoire à Madrid. Ils font l'objet d'une enquête pour rébellion, alors que leur chef Carles Puigdemont a dénoncé depuis Bruxelles un "procès politique" et "exigé (leur) libération". Le parquet les accuse d'avoir encouragé "un mouvement d'insurrection active" au sein de la population catalane pour parvenir à la sécession, en ignorant toutes les décisions de justice, y compris l'interdiction d'organiser un référendum d'autodétermination, le 1er octobre.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #CATALOGNE

23h57 : Ce soir, 20 000 personnes se sont rassemblées à Barcelone, selon la police municipale, à l'appel du mouvement indépendantiste Assemblée nationale catalane, pour dénoncer le placement en détention provisoire de huit des ministres du gouvernement catalan destitué par Madrid.




(PAU BARRENA / AFP)

23h52 : "Je viens d'apprendre auprès de mon client qu'un mandat avait été lancé contre le président [destitué de Catalogne] et quatre de ses ministres qui sont en Belgique."

23h51 : L'avocat du président catalan destitué, Carles Puigdemont, annonce sur la chaîne de télévision flamande VRT qu'un mandat d'arrêt a été émis par l'Espagne à l'encontre de son client, parti en Belgique.

21h38 : Une manifestation se tient ce soir à Barcelone devant le parlement catalan pour réclamer "la liberté pour les prisonniers politiques". Merci @anonyme qui nous le signale.







(PAU BARRENA / AFP)

21h29 : "Comme président du gouvernement légitime de Catalogne, j'exige la libération des conseillers et du vice-président."


Carles Puigdemont a fait cette déclaration depuis la Belgique, lors d'un discours retransmis à la télévision régionale catalane.

21h23 : Le président catalan destitué Carles Puigdemont exige la libération des huit anciens ministres régionaux placés en détention provisoire quelques heures plus tôt par la justice espagnole.

17h30 : Une juge espagnole ordonne le placement en détention provisoire des neuf membres du gouvernement catalan destitué entendus ce matin à Madrid. Ils dormiront donc en prison ce soir. L'un d'eux pourra être libéré dès versement d'une caution de 50 000 euros.