Crise politique en Espagne : à Barcelone, les banques abandonnent leurs sièges sociaux

En Catalogne, de grands établissements bancaires quittent la région afin de protéger les intérêts de leurs actionnaires et de leurs clients. Une première conséquence économique de la crise politique qui secoue l'Espagne.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Les deux premières banques catalanes s'apprêtent à déménager leur siège social. Pour la Sabadell, c'est déjà acté : transfert à Alicante. La Caixa choisirait elle de s'installer aux Baléares, son autre berceau historique. Des décisions très symboliques : il s'agit de marquer les esprits et de faire pression. Annonces spectaculaires d'ailleurs applaudies par la bourse de Madrid : les actions des deux banques se sont envolées hier après avoir beaucoup chuté. Cela n'empêche pas les clients de rester inquiets.

La Catalogne sortira perdante du divorce, assure Madrid

Des épargnants préoccupés parce qu'une Catalogne indépendante devrait théoriquement quitter l'Union européenne et donc la zone euro. Les autorités espagnoles surfent sur l'argument économique : c'est sûr, disent-elles, la Catalogne serait perdante après le divorce. L'onde de choc de la crise politique a donc de lourdes conséquences économiques. Barcelone, principale locomotive touristique de la Catalogne, voit s'effriter ses réservations hôtelières.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une manifestante réclamant l\'indépendance de la Catalogne, à Barcelone (Espagne), le 1er octobre 2017. 
Une manifestante réclamant l'indépendance de la Catalogne, à Barcelone (Espagne), le 1er octobre 2017.  (CITIZENSIDE/PABLO LASAOSA / CITIZENSIDE / AFP)