Crise en Catalogne : Mariano Rajoy demande des clarifications à Carles Puigdemont

Dans son discours de mardi 10 octobre, Carles Puigdemont a mis en suspens la déclaration d'indépendance de la Catalogne, pour "ouvrir le dialogue avec Madrid", qui vient de répondre. Mariano Rajoy, lui, reste prudent. 

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

La mine est grave, le regard fatigué. Ce mercredi 11 octobre au matin, en ouvrant la réunion du conseil des ministres, Mariano Rajoy sait que toute l'Europe a les yeux rivés sur lui. Apaisement ou fermeté? Le chef du gouvernement renvoie la balle à Barcelone : "Le conseil des ministres s'est accordé ce matin pour demander formellement au gouvernement de la Catalogne si il confirme sa déclaration d'indépendance en raison de la confusion entretenue sur sa date d'entrée en vigueur".

"La farce"

Si la clarification n'a pas lieu, Mariano Rajoy menace de suspendre l'autonomie de la région. Dans leur ensemble, les journaux ne sont pas tendres avec les séparatistes : "La farce", titre El Mundo, tandis qu'El País, le quotidien le plus lu d'Espagne, parle de chaos. Hier soir, c'est tout un peuple qui est pendu aux lèvres du président de la région autonome. Et les applaudissements fusent lorsqu'il prononce le mot d'indépendance, mais la déception au rendez-vous lorsqu'il repousse la décision à plus tard. La crise ouverte entre la Catalogne et le gouvernement espagnol n'est donc pas close. Une période d'incertitude qui risque de peser sur l'économie du pays.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Premier ministre espagnol Mariano Rajoy, lors d\'une déclaration à Madrid, le 1er octobre 2017. 
Le Premier ministre espagnol Mariano Rajoy, lors d'une déclaration à Madrid, le 1er octobre 2017.  (SERGIO PEREZ / REUTERS)