Catalogne : les indépendantistes doivent "revenir dans le chemin et à la légalité"

José Rojas-Alonso, avocat au barreau de Paris et secrétaire général du Parti socialiste ouvrier espagnol en France, a qualifié mercredi le référendum des indépendantistes "d'illégal". 

Indépendantistes catalans le 10 octobre 2017 à Barcelone (Espagne).
Indépendantistes catalans le 10 octobre 2017 à Barcelone (Espagne). (JORDY BOIXAREU / SPUTNIK)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

José Rojas-Alonso, avocat au barreau de Paris et secrétaire général du Parti socialiste ouvrier espagnol en France (PSOE-Paris), a fustigé mercredi 11 octobre sur franceinfo l'"irresponsabilité" et l'"inconscience" des indépendantistes catalans à qui il demande de "revenir dans le chemin et à la légalité". "Il faut parler d'irresponsabilité et d'inconscience de la part des indépendantistes catalans qui ont promis beaucoup de choses et qui se rendent compte qu'ils sont dans une impasse", a-t-il estimé.

"Est-ce qu'on peut parler de main tendue quand on nous dit : 'on a déclaré notre indépendance, mais on ne fait que la suspendre ?' C'est-à-dire soit vous l'acceptez, soit vous l'acceptez. Il peut y avoir un dialogue, mais il faut revenir dans le chemin et à la légalité", a-t-il poursuivi.

Un jeu "très irresponsable"

Le représentant du PSOE en France a mis en garde sur l'effet de contagion dans d'autres pays européens : "Le référendum est illégal, il a été annulé par le tribunal constitutionnel. L'Espagne est un état de droit. Si on permet ce genre de choses, demain en France une minorité de députés de l'Assemblée de Corse peuvent faire exactement la même chose. On a envie d'être indépendants. Tant pis si la majorité des Corses sont contre l'indépendance. On déclare l'indépendance et advienne que pourra. C'est un jeu très irresponsable", a insisté le secrétaire général du PSOE-Paris.

Selon l'avocat, "le vrai débat n'est pas de savoir si les Catalans veulent devenir indépendants ou pas, mais de savoir si en Catalogne on vit dans des conditions normales, mieux ou moins bien que dans le reste de l'Espagne."

"Le référendum est illégal" José Rojas-Alonso, avocat au barreau de Paris et secrétaire général du Parti socialiste ouvrier espagnol en France  à franceinfo.
--'--
--'--