Catalogne : Carles Puigdemont en liberté provisoire

Alors qu'il s'est rendu aux autorités belges aux côtés d'autres membres du gouvernement catalan destitué par Madrid, Carles Puidgemont est reparti libre après avoir été longuement entendu.

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Carles Puigdemont reste un homme libre. Comme il l'avait promis, le président catalan destitué et exilé en Belgique s'est rendu aux autorités locales afin d'être longuement entendu. Sur place, Pascal Verdeau fait le point sur la situation. "Après huit heures d'audition, les cinq anciens dirigeants catalans ont été laissés en liberté provisoire, ils n'auront pas à verser de caution. Mais il s'agit d'une liberté sous conditions : ils doivent posséder une adresse fixe en Belgique, ne pas quitter le pays et répondre personnellement a toute convocation de l'autorité judiciaire ou policière."

Plusieurs semaines de procédure

Les autorités belges devront ensuite prendre une décision. "Ainsi débute une seconde étape de la procédure, ajoute le journaliste. La justice belge doit se prononcer dans les quinze jours sur les modalités du mandat d'arrêt européen, sur les charges qui pèsent sur les accusés. Elle devra notamment examiner si les incriminations envoyées par l'Espagne ont des équivalences dans le droit belge. Les accusés pourront ensuite interjeter appel et se pourvoir en cassation. L'ensemble de la procédure devrait durer entre deux et trois mois, ce qui, en principe, laisse toute liberté à Carles Puigdemont de se présenter aux élections régionales du 21 décembre prochain, sauf intervention de la justice espagnole."

Le JT
Les autres sujets du JT
Carles Puigdemont, le président séparatiste catalan, le 10 octobre 2017 à Barcelone (Espagne). 
Carles Puigdemont, le président séparatiste catalan, le 10 octobre 2017 à Barcelone (Espagne).  (PAU BARRENA / AFP)